2017

Lois Weinberger

Lois Weinberger (1947, Stams – Tyrol) travaille dans le registre poétique-politique en attirant notre attention sur les zones marginales et interroge les hiérarchies de différents types. Weinberger, qui se voit comme un travailleur de terrain, s’est lancé depuis les années 1970 dans des œuvres ethno-poétiques qui forment la base de ses recherches artistiques en cours sur les espaces naturels et artificiels.

Les plantes rudérales – mauvaises herbes – impliquées dans tous les domaines de la vie, sont le point initial et d’orientation pour ses notes, dessins, photographies, objets, textes, films ainsi que les grands projets dans l’espace public.

En 1991, il a conçu le Wild Cube, un enclos en acier à barreaux permettant à la végétation spontanée de pousser sans intervention humaine. Dans la même période, Weinberger a commencé une série de transferts de plantes subversives vers des parcelles urbaines et rurales non appropriées à cet effet.

Avec Burning and Walking il a ouvert l’asphalte sur le parvis de Szene Salzburg pendant l’été 1993 et a laissé cette zone fermée de 8 x 8 m à elle-même. Ce travail a été réinstallé en 1997 sur le parking Kulturbahnhof à la documenta X et de nouveau en 1998 dans la ville de Tokyo.

En 2009, il est invité pour le pavillon autrichien à la Biennale de Venise et en 2017 pour la documenta 14 à Athènes et à Kassel.
Avec son travail, il a contribué de manière significative à la récente discussion sur l’art et la nature depuis le début des années 1990.

www.loisweinberger.net

Retour à la page

Decouvrez plus d'expos ici