Le Parc

Tournay-Solvay
Histoire de parcHeures d'ouverture

Une merveille méconnue

Le Parc Tournay-Solvay est situé à Watermael-Boitsfort en lisière de la forêt de Soignes, le long de la ligne de chemin de fer reliant Bruxelles à Namur.

Comptant parmi les plus beaux parcs de la Région de Bruxelles-Capitale, il reste injustement méconnu des Bruxellois. L’eu   space sculpture tente justement à promouvoir ce parc si particulier en tant qu’écrin pour des expositions.

Un peu d’histore

En 1878, Alfred Solvay fait construire dans le style néo-renaissance flamand en vogue à l’époque une villa (ou petit manoir) en briques rouges ceinturées de bandeaux de pierres blanches sur un terrain gagné sur la forêt de Soignes. Ce terrain longe la ligne du chemin de fer Bruxelles-Namur et se trouve au lieu-dit « Kaaregat » non loin de la gare de Boitsfort qui vient d’être installée. Le parc qui entoure à l’époque la demeure tient compte du relief et des espaces sauvages. Les marécages du fond de la vallée sont transformés en étangs, tandis qu’une partie de la hêtraie d’origine est maintenue. En 1894, la veuve d’Alfred Solvay, Marie Masson, étend le périmètre du parc vers la chaussée de La Hulpe.

En 1905, Léopold II acquiert les étangs de Boitsfort et une partie des terrains attenants pour préserver une partie du site, menacé par le percement du futur boulevard du Souverain et la création des nouveaux quartiers que va générer cette extension de Bruxelles. Ernest Solvay (célèbre frère d’Alfred), associé à l’opération, devient ainsi propriétaire d’un ancien lotissement de maraîchers entre le nouveau boulevard et la rue du Silex et l’intègre dans la propriété familiale en faisant construire deux ponts au-dessus de cette même rue. C’est de cette époque aussi que date l’ajout d’une double tour à la demeure des Solvay.

En 1911, l’architecte paysagiste Jules Buyssens réaménage le parc dans le style paysager que nous lui connaissons aujourd’hui. Neuf ans plus tard, une conciergerie et des dépendances néo-classiques sont construites. Puis en 1924, Jules Buyssens intervient à nouveau et dessine, dans un esprit classique, la très belle roseraie.

Lorsqu’en 1973 meurt Thérèse Tournay-Solvay, la fille d’Alfred Solvay, les héritiers vendent le domaine à une société immobilière qui le laissa à l’abandon. Racheté par la Région bruxelloise en 1980, le parc Tournay-Solvay est ouvert au public un an plus tard. En 1984, un incendie détruit le château dont il ne reste aujourd’hui que des ruines. L’année suivante, l’architecte paysagiste Jacques Boulanger-Français restaure la roseraie et le jardin potager-fruitier.

En 2016, le bureau d’architectes MA² de Francis Metzger obtient un permis de rénovation du Château Tournay-Solvay qui n’attend aujourd’hui que sa mise en œuvre par la Région de Bruxelles-Capitale.

Construite au début du 20e siècle en style Art Nouveau, la « Villa Blanche », située dans la partie nord du parc, à proximité de la roseraie et de la chaussée de La Hulpe, abrite aujourd’hui le siège « Espace Européen pour la Sculpture » qui a fait du parc son lieu d’exposition, et sert également de « maison d’artistes » pour les artistes invités par la Région de Bruxelles-Capitale à intervenir dans les espaces verts de la Région.

Source : Bruxelles Environnement

Informations & Heures d’ouverture

Parc Tournay-Solvay

Chaussée de la Hulpe 199

ADRESSE DU PARC

Chaussée de la Hulpe 199, 1170 Watermael-Boitsfort

HEURES D’OUVERTURE

Le service de gardiennage est assuré 7 jours sur 7 soit par une équipe fixe, soit par des gardiens de passage selon le canevas suivant :

  • du 1er mai au 31 août, de 8h00 à 20h15
  • du 1er au 30 septembre, de 8h00 à 19h15
  • du 1er octobre au 31 mars, de 8h00 à 17h15
  • du 1er au 30 avril, de 8h15 à 18h15